La surdité sénile est une déficience auditive causée par le processus de vieillissement. Il progresse très lentement, de sorte que la perte auditive initiale est imperceptible. Les seuls moyens de traitement sont les aides auditives, qui améliorent la qualité de vie des personnes âgées, renforcent le son et éliminent les acouphènes gênants.

La perte auditive sénile, autrement connue sous le nom de surdité sénile, est un processus dégénératif lent de l’audition causé par le vieillissement. Par perte auditive progressant lentement, nous entendons une perte de l’ordre de 0,5-1 dB par an. La déficience auditive dans la surdité sénile est de nature réceptive (la conduction sonore n’est pas altérée) et affecte initialement les hautes fréquences (au-dessus de 4000 Hz), mais au fil du temps comprend également des tons de fréquence inférieure.

Surdité sénile-causes

La cause de la maladie sont les changements dans l’organe de l’audition, qui se produit à la suite du vieillissement de l’organisme. Les premiers symptômes commencent généralement dans 3-4 décennies de vie. Avec l’âge, il y a des changements à la fois dans l’oreille moyenne externe (dégénérescence des articulations entre les osselets auditifs) et dans l’oreille interne. Cependant, seuls ces derniers sont responsables de la déficience auditive sénile. On peut distinguer 4 types de surdité sénile:

  • sensorielle-survient à la suite d’une atrophie du Corti (altération de la parole),
  • nerveux-la cause est l’atrophie des cellules nerveuses de la cochlée (généralement il y a altération de la compréhension de la parole),
  • métabolique et mécanique-causée par une altération de la fonction dite vasculaire
  • striatum, qui se traduit par une composition anormale de l’endolymphe et des troubles du fonctionnement du Corti.

Les types de surdité sénile présentés sous forme isolée sont rares et la maladie est généralement de nature mixte. Très probablement, les changements dans la voie du nerf auditif et dans le cerveau, à savoir dans le lobe temporal, où se trouve le centre auditif, sont également responsables de la perte auditive dans la surdité sénile.

Comme mentionné, la perte auditive au cours de l’année ne dépasse généralement pas 1 dB. Par conséquent, les symptômes sont initialement imperceptibles. Au fil du temps, la déficience auditive s’aggrave. Les patients augmentent le volume de la radio, de la télévision et leurs interlocuteurs sont invités à répéter le discours un peu plus fort. Les acouphènes deviennent de plus en plus ennuyeux.Surdité sénile-symptômes

Surdité sénile-symptômes

Le principal symptôme de la surdité sénile est la perte auditive et la compréhension de la parole altérée, qui augmente avec le bruit et lorsqu’on parle à un plus grand nombre de personnes (fêtes, conférences). Le patient entend mieux dans un petit groupe de personnes, surtout s’il peut observer la bouche de l’interlocuteur. Les patients atteints de surdité sénile se plaignent également d’acouphènes très désagréables et gênants, qui sont mieux entendus en silence. 

Toute anomalie auditive inquiétante doit être discutée avec votre médecin. Vous pouvez le faire dans un cabinet de médecin traditionnel sur la base de la fourniture de nfz ou utiliser des programmes de test privés et gratuits. Des spécialistes examineront l’audience et indiqueront les moyens appropriés d’améliorer l’audition, si nécessaire.

Surdité sénile-visite chez le médecin et tests

Les patients qui demandent de l’aide sont généralement dirigés vers un médecin de soins primaires qui, après un court entretien et un examen, les dirige vers un oto-rhino-laryngologiste. Le diagnostic n’est pas un gros problème. Cependant, des tests audiométriques sont nécessaires pour déterminer avec précision la perte auditive:

  1. audiométrie à seuil tonal
  2.  

    audiométrie verbale.