Les types de surdité sénile (selon Crowe, Saxen, Schuknecht) sont les suivants:

0
  • surdité sensorielle – caractérisée par des modifications atrophiques de l’organe Corti (gyrus basal de la cochlée) avec une perte des hautes fréquences et une bonne compréhension de la parole;
  • surdité nerveuse – survient à la suite d’une diminution du nombre de neurones cochléaires (gyrus basal) avec une compréhension altérée de la parole
  • surdité mécanique – elle progresse lentement, elle s’accompagne de modifications atrophiques du striatum, en l’absence de modifications dégénératives des neurones de la cochlée; une bonne compréhension de la parole est observée jusqu’à une perte de 50 dB;
  • Surdité métabolique – est le résultat du processus de vieillissement, où les troubles de la compréhension de la parole dépendent de la perte auditive, sans changements adéquats dans l’oreille interne.

Dans l’examen audiométrique, il existe des phénotypes audiométriques de surdité sénile (selon Dubno, Schmidt, Eckert 2011):

normal – adapté à l’âge ou avec une légère déficience auditive à des fréquences plus élevées («pré-métabolique»);
métabolique – perte auditive plate de 20 dB dans la gamme des basses fréquences et augmentation graduelle de la perte des fréquences plus élevées;
sensoriel – normal pour les basses fréquences avec une forte diminution pour les fréquences plus élevées;
mixte – métabolique-sensoriel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here