MC S

0

A partir de 55 ans, âge vers lequel les premières gênes auditives liées au vieillissement de l’oreille apparaissent, il convient d’effectuer régulièrement un contrôle de l’audition. Mais il n’existe pas de dépistage systématique pour les personnes âgées de 55 ans et plus, même si un français sur trois de plus de 55 ans souffre de presbyacousie. Le dépistage de la presbyacousie constitue actuellement un problème de santé publique en raison de sa fréquence, qui tend à augmenter du fait du vieillissement de la population et de ses conséquences, notamment sociales, qui favorisent l’isolement des personnes âgées. Diagnostiquer précocément cette affection n’est pas facile parce que cette démarche est souvent considérée comme un aveu de vieillissement et que l’installation progressive du déficit est très insidieuse. Les signes indirects d’apparition d’une surdité sont, entre autres, : – une mauvaise audition dans un environnement bruyant. C’est l’un des premiers signes . – une gêne dans une conversation à plusieurs, – le besoin de monter le niveau sonore de la radio ou de la télévision, – une gêne si l’interlocuteur n’est pas en face. Le médecin généraliste est en première ligne pour dépister les surdités chez ses patients âgés, les convaincre de l’intérêt de l’appareillage et les orienter vers le spécialiste qui confirmera le diagnostic et évaluera l’importance de la surdité. Un audioscope portable est un outil de dépistage de choix à combiner avec un test d’auto d’évaluation.

Le diagnostic précoce de la presbyacousie est primordial pour éviter l’isolement de la personne âgée et l’apparition d’éventuels troubles psychiques liés aux difficultés de compréhension (agressivité, dépression, baisse de l’efficience intellectuelle…). Plus l’appareillage est précoce, mieux il sera supporté.

Références : – CATALA Y. (d’après la communication du Pr Manach, Hôpital Necker Paris). L’appareillage auditif transforme la vie. Quotidien du Médecin, Nƒ6444, 26 février 1999. – FRACHET B. (propos recueillis par le Dr BENZADON). Les signes discrets de la presbyacousie. Quotidien du Médecin, Nƒ6659, 6 mars 2000. – Gériatrie et recherche sur le vieillissement. Au moins un sujet âgé sur trois souffre d’une baisse de l’audition. Quotidien du médecin, supplément au Nƒ5651, 9 juin 1995.

– LAFOSSE P., CHALLIER G. Comment vivre avec un malentendant ? Editions Josette Lyon, 1999.

Synthèse documentaire réalisée par Marie-Christine SUBTIL, dans un but informatif.