Note 4 – Scolarisation et accueil des jeunes adultes

0

L’éducation est une partie essentielle de l’activité des adultes. Afin de pouvoir préparer efficacement le processus didactique de formation, il est sans aucun doute nécessaire de connaître et de prendre en compte les facteurs qui déterminent la spécificité de l’éducation des adultes, qui est nettement différente du processus d’éducation des enfants ou des adolescents.

Le formateur chargé de la formation doit connaître les principes de l’éducation des adultes et être en mesure de les utiliser dans la pratique, ce qui facilitera certainement la réalisation des effets escomptés et la mise en œuvre effective des objectifs de formation. L’adoption de solutions méthodologiques appropriées, sélectionnées en tenant compte des besoins des sujets du processus de formation, permet certainement une organisation efficace et optimale de l’éducation,

et en même temps rend le processus didactique efficace. Par conséquent, il convient de se référer à l’histoire de la recherche sur la capacité d’apprentissage des adultes, qui était assez courante au cours du siècle dernier. Sur cette base, des lignes directrices méthodologiques concernant la spécificité de l’éducation des adultes ont été élaborées. Les derniers résultats de la recherche sur la capacité d’apprentissage des adultes prouvent que

la croyance commune selon laquelle les performances intellectuelles diminuent avec le passage des années successives de la vie est fausse. Il a été confirmé que les adultes avec un QI supérieur à la moyenne (les soi-disant personnes douées) peuvent développer leurs capacités mentales avec d’excellents résultats jusqu’à la vieillesse. Il a également été prouvé que les adultes apprennent plus efficacement à un rythme de leur choix que sous la pression du temps1.

Comme l’écrivaient A. Matlakiewicz et H. Solarczyk-Szwec: l’âge adulte est la période des plus grandes réalisations humaines, atteignant la maturité dans de nombreuses sphères de la vie, ce qui ne peut être expliqué uniquement comme le fruit du développement qui a lieu dans l’enfance. Et si l’âge adulte est soumis à des processus de régression défavorables (en particulier des changements physiques facilement perceptibles), cette période ne peut être envisagée uniquement à travers le prisme de la régression2.