Fiche 11 – Garantir la sécurité des personnes sourdes en rendant accessibles les appels d’urgence

0

Le projet ACPD – Accès aux professions de soins pour les sourds continue de collecter des informations et des bonnes pratiques concernant l’accessibilité pour les sourds dans le monde des professions de soins. Le jeudi 4 mars 2021, c’était au tour du CEIPES – Centre international pour la promotion de l’éducation et du développement de présenter et de faire connaître à tous les partenaires la situation italienne ainsi que les bonnes pratiques présentes sur le territoire sicilien.

La IIIe Rencontre Transnationale de l’ACPD, qui a eu lieu sur Zoom, a vu la contribution fondamentale de Dr. Marzia Musso, Conseillère de l’Organisation Nationale des Sourds (ENS) de Palerme.Marzia Musso, soutenue par le service d’interprétation compétent et fondamental de LIS réalisé par le Dr Tiziana Di Vincenzo, a présenté le partenariat avec une vision claire de la situation précaire actuelle dans laquelle vivent les sourds en Italie.

Partant de l’aspect législatif et donc des lois italiennes 68/99 et 104/92, qui réglementent respectivement le placement professionnel des personnes handicapées et leur rémunération, Marzia a montré les différentes difficultés auxquelles les personnes sourdes sont confrontées, notamment en Sicile.Bien que les personnes sourdes fassent partie des catégories protégées, les murs de communication qu’elles rencontrent dans divers aspects de la société sont innombrables. Les barrières qui, en raison de la pandémie de Covid-19, dit Marzia, sont encore plus marquées et présentes.

Cela affecte également les professions de la santé et des soins, où le pourcentage de personnes sourdes formées et travaillant dans ce domaine est vraiment minime. L’Organisation nationale des sourds a toujours promu les droits des personnes sourdes avec diverses initiatives. Dans le domaine des soins et des professions de la santé, par exemple, dans le passé, il a promu et soutenu des cours de formation pour les professions de l’OSS.

Il y a encore de nombreux obstacles à surmonter aujourd’hui, mais nous espérons qu’en sensibilisant à ce sujet, les consciences pourront être ébranlées pour un avenir meilleur et accessible pour tous. La réunion a ensuite vu le partenariat décider comment affronter et vivre les derniers mois du projet, qui s’achèvera en avril 2021.