Les répercussions du phénomène

0

La perte d’audition déjà à la naissance ou en âge de se développer peut en effet avoir de nombreuses causes: causes génétiques, problèmes de grossesse, naissance prématurée, complications à la naissance, certaines maladies infectieuses, otites et diverses autres causes.

60% des pertes d’audition infantiles, qui affectent le développement du langage, sont dues à des causes évitables, selon l’OMS.

La perte auditive non traitée représente un coût annuel mondial de 750 milliards de dollars américains. Les interventions visant à prévenir, identifier et traiter la perte auditive sont souvent rentables et efficaces pour les systèmes sociaux et de santé, et peuvent apporter de grands avantages aux personnes.

Ce qui nécessite le plus d’attention, c’est l’impact fonctionnel, cognitif et social de la surdité sur la vie des personnes et de groupes sociaux entiers.

La perte auditive affecte la capacité d’une personne à communiquer avec les autres.

Le développement du langage parlé est souvent retardé chez les enfants malentendants, en particulier lorsque le diagnostic n’est pas opportun et que la gestion des problèmes n’est pas correctement traitée. Cela peut avoir des effets sur l’apprentissage et les performances scolaires des enfants. Les répercussions du phénomène sont également importantes sur la capacité de travail et sur la vie sociale en général.

Les personnes sourdes peuvent avoir des taux de chômage plus élevés ou risquer de ne pas trouver un emploi au niveau pour lequel elles ont été formées. La difficulté ou l’exclusion de la communication peut également avoir un impact significatif sur la vie quotidienne, provoquant la solitude ou l’isolement.

La surdité est un phénomène auquel les malentendants dans leur ensemble et toute notre société ne réfléchissent pas suffisamment.il est absolument essentiel qu’une société développée et inclusive évite autant que possible les effets potentiels de la surdité sur les personnes et leur vie sociale.

L’accès aux soins, à l’éducation permanente et au travail sont des droits fondamentaux qui ne sont pas toujours garantis de manière optimale, même dans notre pays. Des méthodes spécifiques d’éducation et d’aide à la communication sont essentielles en particulier dans le contexte scolaire.

A cela s’ajoute le fait que les gestes quotidiens, comme aller au cinéma ou s’informer par le biais des nouvelles, peuvent être extrêmement difficiles voire impossibles pour une personne sourde si les barrières à la communication ne sont pas résolues, de manière spécifique ou définitive. Même le sport ou la pratique motrice, la vie culturelle, peuvent rencontrer des difficultés, dès la petite enfance.

À l’âge adulte, un soutien peut être nécessaire en particulier pour l’accès aux services publics ou aux services d’intérêt public. La protection du plein droit de participer à la vie politique et institutionnelle ne doit pas être sous-estimée, avec le risque non négligeable que l’accès à la pratique démocratique connaisse des difficultés ou des limitations pour les personnes sourdes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here