http://www.unisda.org | 2008-2011 / propositions Unisda : ACCESSIBILITÉ

0

Chez les nouveau-nés, la perte auditive est principalement liée à: défauts génétiques et facteurs héréditaires;complications et infections contractées par la mère pendant la grossesse ou l’accouchement.

D’autres causes possibles, retrouvées notamment dans les cas de surdité acquise et progressive chez les enfants, peuvent être:infections ou maladies de l’oreille; facteurs environnementaux (comme une exposition excessive au bruit); accumulation de cérumen dans le conduit auditif; blessures à l’oreille interne. provoque une perte auditive chez les enfants facteurs de risque de perte auditive chez les enfantsFacteurs de risque

Les facteurs de risque de présenter une surdité ou une surdité à la naissance concernent:naissance prématurée et faible poids conséquent du nouveau-né;
anomalies de l’oreille externe et du conduit auditif;
des valeurs très élevées de jaunisse.

Symptômes à ne pas sous-estimer: comportements de l’enfant à surveiller
Reconnaître la perte auditive d’un enfant nécessite d’observer le comportement de l’enfant pour remarquer toute anomalie. Entre ceux-ci:

  • indifférence à l’apparition de sons moyens-aigus;
  • difficulté d’interaction et d’expression;
  • retard dans le développement de la parole;
  • troubles de l’attention ou du comportement;
  • difficultés scolaires.
  • comportements enfant avec perte auditive
  • suspicion d’abaissement de l’enfant auditif

Que faire si vous soupçonnez une perte auditive d’un enfant Si une perte auditive d’un enfant est suspectée, il est nécessaire de contacter un spécialiste et de demander rapidement un test auditif.

Il est important d’agir sur la cause déclenchante et de recourir à une prothèse auditive ou à une orthophonie et à une rééducation orthophonique le cas échéant pour garantir à l’enfant un chemin de croissance sain et équilibré d’un point de vue physique, psychologique et social.Chez le nouveau-né, en général, le premier dépistage auditif doit être réalisé dans les 3 mois suivant la vie, puis un deuxième examen doit être réalisé entre 6 mois et 2 ans.