http://www.unisda.org | Vidéo du congrès et projets de décrets en ligne

0

Au cours de la première année de vie, les enfants apprennent beaucoup de l’environnement extérieur. Tout est nouveau à explorer et à connaître, et ils le font en utilisant la vue, l’ouïe et le toucher.

Il est difficile pour un parent de savoir si son bébé se sent bien. En règle générale, maman et papa ne commencent à s’en rendre compte qu’après quelques mois, parfois des années, lorsqu’ils remarquent que leur enfant ne répond pas lorsqu’il est appelé, ne réagit pas aux bruits forts tels que les klaxons, les chutes d’objets et les explosions, ou a des difficultés à. parler et établir des relations avec les autres.

Identifier la présence d’un déficit auditif immédiatement après la naissance permet d’activer précocement des traitements spécifiques et des programmes de rééducation, et d’éviter que la surdité n’entraîne un retard ou un manque d’apprentissage des langues. Pour cette raison, le dépistage universel obligatoire de l’audition à la naissance est introduit depuis quelques années.

Pour comprendre ce que c’est et comment intervenir en cas de surdité infantile, nous avons rencontré Diego Zanetti, directeur de l’audiologie à la polyclinique de Milan.

Qu’est-ce que le dépistage auditif chez les nouveau-nés?

Pendant que le bébé dort, une sonde souple est insérée dans le conduit auditif du bébé et émet des sons graves. Si la cochlée * fonctionne, elle «répond» à ces sons par un écho, qui est détecté par la sonde elle-même. À l’inverse, si la cochlée ne fonctionne pas, le nouveau-né est incapable d’entendre un stimulus sonore, même s’il est envoyé à haute intensité.

Le test prend 1 à 2 minutes par oreille, est gratuit, indolore et est effectué dans les premiers jours de la vie du bébé. Si le test est positif, cela ne signifie pas que l’enfant a des problèmes d’audition, il peut s’agir d’un cas de «faux positif». Il est donc nécessaire de refaire l’examen (re-test) dans les 3 semaines.

Si le nouveau test donne également un résultat positif, le bébé sera visité par un spécialiste audiologiste pour évaluer l’existence réelle et la gravité d’un problème auditif, la présence de facteurs de risque (ex: familiarité, hospitalisation en réanimation néonatale, infections au cours de grossesse) et de planifier les contrôles au cours des 3 premières années de la vie de l’enfant et le traitement nécessaire.

* Cochlée: partie de l’oreille interne chargée de convertir les ondes sonores en impulsions électriques qui se déplacent ensuite vers le cerveau pour être interprétées. En pratique, il représente le «microphone» du système auditif humain.