http://www.unisda.org | L’UNISDA en 2008

0

L’UNISDA en 2008

Les faits marquant de l’année 2008
Extraits du rapport d’activités adopté par l’assemblée générale ordinaire du 13 juin 2009

17 janvier : Vœux du président de la République aux forces vives de la nation. Le conseil d’administration de l’Unisda ainsi que quelques personnalités engagées dans les associations de personnes sourdes ou malentendantes sont invités à la cérémonie au Palais de l’Elysée.

22 février : conférence « accessibilité des appels d’urgence : où en sommes-nous ? ». Animée par l’Unisda au ministère de la Santé, en présence du délégué interministériel aux Personnes handicapées, cette rencontre a permis de dévoiler les résultats de l’enquête sur les dispositifs d’accessibilité mis en place par les services départementaux de secours et de rappeler le décret en attente de publication.

22 mars (et 11 décembre) : tests de qualité du sous-titrage TV. Poursuivant son travail de veille auprès des chaînes en partenariat avec le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, l’Unisda a lancé son chantier de réflexion sur la qualité du sous-titrage en partenariat avec un laboratoire de sous-titrage, sur la base de programmes de stock (diffusés les 22 mars et 11 décembre) avec le concours de testeurs bénévoles recrutés dans les associations de l’Union.

16 avril : publication au Journal Officiel du décret sur le centre national de réception et d‘orientation des appels d’urgence des personnes sourdes. Le décret prévoit que ce centre sera opérationnel dès 2010, 24h/24 sur tout le territoire et disponible quelque soit le mode de communication (oral, écrit, LSF et LPC), pour joindre les services de secours (15, 17 et 18). Trois arrêtés doivent préciser : le financement, la composition du comité de pilotage et la désignation du centre d’appel porteur de la future structure.

9 mai : diffusion de la plate-forme « 2008-2011 : quelle politique pour les personnes sourdes ou malentendantes et leurs familles ? ». Elaborée en concertation avec l’ensemble des associations membres et partenaires de l’Unisda dès 2007, cette plate-forme fait le point sur la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 et récapitule nos propositions selon différents thèmes : scolarisation, enseignement supérieur, accompagnement des parents et des familles, accompagnement des personnes sourdes ou malentendantes, compensation, vie professionnelle, accessibilité, accessibilité téléphonique, services publics, métiers du dispositif de communication adapté, télévision et culture.

10 juin : 1ère conférence nationale du handicap. Cette conférence triennale prévue par la loi du 11 février 2005 était le temps fort de l’année 2008, après plusieurs mois de travaux préparatoires par un comité de pilotage avec la participation de l’Unisda, et au sein de commissions spécialisées. Des mesures en direction des personnes sourdes ou malentendantes ont été confirmées, répondant aux « propositions 2008-2011 », dont le lancement des centres relais téléphoniques et l’organisation d’une conférence de consensus sur l’éducation des jeunes sourds. Ouverte par le président de la République et avec la participation de plusieurs membres du gouvernement, cette rencontre était entièrement accessible à nos publics.

11-12-13 juin : salon Autonomic de Paris. L’Unisda y tient un stand.

14 juin : assemblée générale de l’Unisda.

19 juin : Commission nationale culture et handicap. Présidée par la ministre de la Culture et la secrétaire d’Etat à la Solidarité, cette réunion a été l’occasion de rappeler l’attente de nos publics en matière d’accessibilité des programmes télévisés et pour les ministres de demander au président de France Télévisions de veiller à développer le recours à la Langue des Signes Française sur ses chaînes.

3 juillet : Valérie Létard confirme le plan d’actions en direction des personnes sourdes ou malentendantes. Après la visite d’un laboratoire de sous-titrage accompagnée du président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et du président de l’Unisda, la secrétaire d’état confirme lors d’une conférence de presse les actions décidées par le gouvernement : conférence de consensus, parcours scolaires déclinés au projet linguistique des jeunes sourds, expérimentation d’accessibilité dans quelques universités en direction des étudiants sourds, centres relais généralistes et appels d’urgence, obligation à venir d’activer le sous-titrage sur les téléviseurs dans les lieux publics, réflexion sur les professions du dispositif de communication adapté dans le cadre du plan métiers.

21 novembre : 1ère réunion de groupe de travail de l’Unisda sur la détresse psychologique et l’accès des personnes sourdes ou malentendantes aux dispositifs d’aide. Ce groupe pluridisciplinaire réunissant usagers et professionnels a pour objectif d’améliorer la connaissance et la prise en charge de la détresse psychologique des personnes sourdes et malentendantes et de mettre en œuvre une formation en psychiatrie pour mieux comprendre, repérer et soigner ces fragilités psychiques spécifiques.

3 décembre : prise en compte du choix linguistique dans le nouveau formulaire des MDPH. Le nouveau formulaire Cerfa de demande auprès de la MDPH l’enregistrement du choix de communication des jeunes sourds et de leurs parents pour leur éducation. À la rubrique du projet de vie, la question est ainsi posée : « Pour un enfant sourd, veuillez indiquer votre choix ou son choix, de mode(s) de communication dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement : Langue française avec ou sans LPC (Langue française parlée complétée) OU Bilinguisme (LSF : Langue des Signes Française + langue française) ».

7 décembre : Lancement du rapprochement des associations d’Ile-de-France. Région dont le réseau associatif est particulièrement développé, l’Ile-de-France sera le premier territoire à faire l’objet d’une déclinaison régionale de l’Unisda par un regroupement des associations locales des fédérations qui la composent.

15 décembre : lettre ouverte au gouvernement sur les appels d’urgence. Malgré la publication du décret en avril 2008 et les annonces régulièrement confirmées par le gouvernement, les arrêtés et expérimentations prévus par le décret ne sont pas initiés. Une lettre ouverte de l’Unisda à l’attention de la ministre de l’Intérieur et de la Ministre de la Santé est diffusée par l’Unisda pour rappeler l’urgence de ce dossier. Par ailleurs, en vue du congrès sur les centres relais téléphoniques programmé en janvier 2009, les relations avec les acteurs du secteur des télécoms se renforcent et le blog Allo, je vois consacré à l’accessibilité téléphonique est ouvert.

Les relations avec les associations membres et partenaires se sont confirmées en 2008, au niveau national comme à l’échelon local :
conférence sur la loi avec l’ARPADA (Ile-de-France) le 29 mars, l’association des sourds de Caen le 4 octobre, les associations de Bordeaux le 11 octobre, et celles de Montpellier le 25 octobre,
participation au congrès de la Fédération Nationale des Sourds de France le 3 mai à Nice (sur l’éducation des jeunes sourds), au séminaire du Mouvement des Sourds de France MDSF le 18 octobre à Pierrelaye (sur l’accueil des personnes sourdes en maison de retraite), et à la Journée Mondiale des Sourds à Paris le 27 septembre.

Et toute l’année :
Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) : commission permanente et assemblée plénière (Jérémie Boroy étant par ailleurs vice-président du CNCPH en 2008) ainsi que les commissions spécialisées (Scolarisation, Emploi, Compensation, Accessibilité, Organisation institutionnelle)
Comité de suivi de la politique du handicap
Conseil de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA)
Conseil d’administration de l’AGEFIPH
Comité national du FIPHFP
Groupes de concertation autour du 5ème risque
Observatoire National pour la Formation, la Recherche et l’Innovation sur le Handicap (ONFRIH)
Comité d’entente des associations représentatives
Conseil d’administration du CFHE
MDPH de Paris (Comex et CDAPH)
Mission accessibilité et conseil national consultatif de la SNCF
Groupes de travail de la CNSA : formulaires MDPH, satisfaction des usagers et observatoire des aides techniques
Comité de pilotage AGEFIPH sur l’expérimentation de plate-forme de services d’accessibilité à distance
Groupe de travail de l’INPES sur l’accessibilité des supports de prévention