http://www.unisda.org | Accessibilité téléphonique : pour un fonctionnement éthique des futurs centres relais

0

L’OMS tire la sonnette d’alarme: la perte auditive pèse sur nos enfants. La moitié des personnes âgées de 12 à 35 ans (soit plus d’un milliard de jeunes) courent un risque auditif. Cela est dû à une exposition prolongée à des sons forts, y compris la musique sur les écouteurs.

Les jeunes et la perte auditive: les données officielles du problèmeLes chiffres sont inquiétants, c’est pourquoi l’OMS et l’UIT (Union internationale des télécommunications) ont décidé de collaborer à l’étude d’une nouvelle norme internationale qui rendra les smartphones et les lecteurs audio plus sûrs pour l’audition.

L’étude, qui a duré deux ans, a conduit à la mise en place de ce qui devrait être les fonctionnalités utiles pour rendre les futurs appareils plus sûrs: fonction «Sound Allowance», profil personnalisé, options de limitation de volume, informations générales sur les pratiques d’écoute sécuritaires.

Selon les données compilées par l’OMS, actuellement 446 millions de personnes dans le monde (plus de 5%) souffrent d’une forme de perte auditive. Les perspectives d’avenir ne sont pas optimistes, car le nombre de personnes qui souffriront d’une perte auditive invalidante devrait passer à 900 millions en 2050. Cependant, en adoptant des mesures de santé publique adéquates, ces chiffres pourraient être réduits de moitié.

Problèmes d’audition chez les jeunes: le problème du millénaire

Donc, la génération des Millenials est à risque de perte auditive, mais que se passe-t-il lorsque ce problème apparaît à l’adolescence? Tout d’abord, il convient de noter que dans la période de 8 à 18 ans, la langue est déjà consolidée.

Cela conduit à l’ouverture de différents scénarios. Les évolutions dépendent du contexte pédagogique de l’école, du développement psycho-intellectuel du sujet et de la capacité à gérer d’éventuels retards dans l’apprentissage de la lecture ou de l’écriture, sans provoquer de traumatisme.

Psychologiquement, les problèmes d’audition chez les jeunes sont une source de pression émotionnelle, causée par la difficulté de ne pas avoir les mêmes capacités de communication que leurs pairs. Cela conduit au développement d’un très fort sentiment d’exclusion qui est le terreau des phénomènes dépressifs, à partir du début de l’adolescence, combiné aux difficultés relationnelles qui pourraient accompagner la personne à vie.