http://www.unisda.org | Accès à l’accessibilité et métiers de l’accompagnement

0

Familiarisez-vous avec l’appareil

Un aspect important qui peut vous aider à vous habituer à l’utilisation quotidienne de votre nouvelle aide auditive est de devenir confiant dans sa manipulation. Demandez à votre audioprothésiste de vous expliquer comment insérer et retirer votre aide auditive et faire de l’exercice régulièrement. Apprenez également à bien entretenir, entretenir et nettoyer. Essayez les différents paramètres et «écoutez» les différences.Utilisez l’appareil initialement à la maison

Nous vous recommandons d’utiliser d’abord l’appareil dans un environnement calme. Cela vous permettra de reconnaître plus facilement les bruits et de les classer correctement, sans être dérangé par le bruit de la rue ou d’autres conversations. Il est également important de créer un environnement aussi calme que possible, où vous pourrez vous entraîner avec une utilisation quotidienne.Suggestion

Ne portez pas votre nouvelle aide auditive toute la journée. Lorsque les stimuli sonores deviennent trop intenses, retirez l’aide auditive pendant un moment. Commencez à le porter pendant quelques heures et prolongez le temps de port de jour en jour, jusqu’à ce que vous puissiez le porter du matin au soir.

Même une promenade au grand air peut vous aider à gérer votre aide auditive. Immergé dans la nature, vous pourrez faire attention avant tout aux légers bruits, sans beaucoup de bruits dérangeants aux alentours: le bruissement de l’herbe, le chant des oiseaux ou le rugissement de l’eau dans une source.

Utilisez les appareils technologiques petit à petit

En toute tranquillité d’esprit, essayez d’écouter la télévision et la radio avec vos aides auditives. Comme premier test, nous vous recommandons d’essayer les nouvelles. Les conducteurs sont bien formés et parlent donc clairement et de manière compréhensible. Les contributions se succèdent et il n’y a pratiquement pas de bruits secondaires, comme la musique de fond ou les effets sonores.

Vous pouvez essayer de passer un appel téléphonique avec un ami. La meilleure chose à faire est de d’abord baisser le volume et de le régler correctement pendant la conversation. Demandez conseil à votre audioprothésiste si vous avez besoin d’autres accessoires pour optimiser vos conversations au téléphone ou la tonalité de votre téléviseur.La dernière étape: les environnements bruyants

Une fois que vous vous êtes un peu habitué à votre aide auditive, essayez de la porter dans des environnements avec beaucoup de bruits forts, comme dans la rue ou dans un restaurant. Ces endroits valent la peine d’essayer de comprendre à quel point vous pouvez filtrer les bruits de fond et converser.Comment gérer les situations de conversation

Vos premières conversations avec votre aide auditive doivent avoir lieu dans une atmosphère détendue.

Il est conseillé d’avoir une conversation avec au maximum un ou deux interlocuteurs, dans un environnement calme et sans bruits secondaires, comme la télévision ou le bruit des appareils. Expliquez à vos interlocuteurs quelles sont les conséquences d’une déficience auditive dans la communication et comment ils peuvent vous aider dans la conversation.

Pour les conversations, il existe quelques conseils utiles qui peuvent également vous aider dans des situations ultérieures, avec plus de bruits provenant de l’environnement:
Choisissez une position d’écoute optimale!

En règle générale, les microphones des aides auditives sont dirigés vers l’avant. Si l’orateur est assis derrière ou à côté de vous, il sera difficile de comprendre ce qu’il dit. Alors positionnez-vous bien devant votre interlocuteur, pour mieux voir également les mouvements des lèvres.

Si la conversation a lieu dans un groupe plus large, demandez aux participants de respecter la discipline de la conversation. Parler clairement et pas tous ensemble aide beaucoup à la compréhension. Les conversations vont parfois très vite. N’ayez pas peur si vous ne pouvez pas suivre toutes les étapes de la conversation, mais demandez plus tard à quelqu’un s’il peut résumer ce qui a été dit.

Faites attention aux expressions faciales et aux gestes! Si vous portez une attention particulière aux mouvements des lèvres de votre interlocuteur, vous pouvez apprendre à les traduire en mots. Le cerveau utilise déjà cette technique à un niveau inconscient pour comprendre les mots flous. Avec un peu de pratique, vous pouvez vous entraîner à utiliser cette capacité de manière ciblée.